Samedi 12 novembre 6 12 /11 /Nov 11:31

Nikon nous fait devenir impatients...

Aucune annonce de matériel sérieux depuis des lustres maintenant. Les J1/V1 sont de jolis jouets, mais ce ne sont que des jouets (et à ce titre, ils auront une large place sous le sapin, de quoi raffermir encore les comptes de Nikon).

Plus que jamais, il faut se rendre à l'évidence que le marché pro/semi-pro est devenu un marché de niche et que les fabricants préfèrent largement vendre des masses d'appareils grand public plutôt que de nous proposer des outils fiables et ergonomiquement rapides à mettre en oeuvre.

Canon vient timidement de mettre sur les rails le 1DX. Timidement si on compare avec la tempète médiatique qui entoure la sortie de la gamme CINEMA EOS.

Chez Nikon : RIEN. Des bruits, souvent contradictoires, mais encore plus de flou que ce qui précédait la sortie des mirrorless (dont on savait le principal quelques semaines avant la présentation officielle). Donc on peut en déduire de ce silence que la sortie des prochains Nikons expert et pro n'est pas pour tout de suite.

 

Les dernières rumeurs donnent en DX un abandon du D400 qui sortirait sous la forme d'un D7100 avec un capteur boosté (très certainement avec le 24Mpix de chez Sony). C'est logique si on imagine que Nikon abandonne le DX aux experts et passe toute la gamme pro en FX. Et c'est illogique si on considère que le partage des éléments principaux d'un boitier (D700/D300) amortit plus rapidement les chaines de fabrication...

Pour le FX, le D800 pourrait ne pas voir le jour, directement supplanté par le D900. Je ne vois pas trop l'intéret marketing de sauter un numéro dans la gamme, si ce n'est pour excuser un remplacement aussi tardif du D700.

Reste que le capteur du D800 (ou 900, donc), initialemet attendu à 18/20 Mpix monterait directement à 24Mpix ou même 36. Et pour les jumeaux D4 les previsions seraient autour de 36 Mpix pour le "X" et 18/20 pour le "normal" (avec ISO extra-large, on parle de 6400 comparables en grain aux 800 d'aujourd'hui). Comme avec le D700 et le D3S de la gamme actuelle, il y aura donc une réelle différence de traitement d'image entre le petit D8/900 et le vrai pro D4, de quoi faire en sorte que le modèle le plus abordable ne phagocyte pas le modèle pro par un prix plus abordable pour des performances stictement identiques (voir les clones D700/D3)

 

Question(s)

Au delà des élucubrations des prévisionnistes et des fuiteurs professionnels, reste un point à mon sens un peu problématique : Si Nikon (certes handicapé par le tsunami puis par les innondations) a mis toutes ses forces en train pour soritr la série J1/V1 et se trouve maintenant incapable d'assurer au niveau pro, ça devient un problème de capacité d'innovation et de manque réactivité du bureau d'études. Ceci est vrai aussi pour Canon qui a présenté (mais présenté seulement, pas encore de date de commercialisation annoncée) une fabuleurse série CINEMA EOS et le EOS 1D X ne réagit pas rapidement en remplaçant le 5D Mk2 il y aura là aussi un problème de capacité industrielle qui peut générer des soucis.

 

Ou bien, tout simplement les deux géants sont en train de s'observer, les prototypes sont prêts sur les étagères et chacun attend de voir ce que va sortir l'autre pour y répondre. A ce jeu d'échecs, Nikon a marqué un point avec le fou J1/V1 qui va faire un tabac auprès des Geeks et Canon (qui a noitoirement fait l'impasse sur le mirrorless) n'a pu que bouger un pion sur l'échiquier en annonçant une sortie pour Mars 2012 dans le haut de gamme des pro orientés photojournalisme, les autres attendant le cavalier : 5D Mk3 ou le roi : la version 36Mpix du 1D X, qui s'appellera le 1D Xs.

 

Ou alors le marché est devenu adulte chez les pros et j'avoue qu'en discutant avec mes confrères, nous tombons d'accord. Seules 10% de nos images demandent une résolution réellement supérieure au 24 Mpix du D3X, que l'immense majorité se contente très bien des 12 Mpix du D3S, voire du D700... et même, je l'avoue, mon D7000 avec la triplette constituée des 24mm 1,4G /  50mm 1,4D / 85mm 1,4G fait un tabac sur le terrain grâce à sa légèreté et à la qualité des images du fer de lance Dx de Nikon...

 

Je re-pense à une époque (que les moins de 20 ans de métier ne peuvent pas connaitre) où on changeait de boitier parcequ'il était USÉ pas parcequ'un expert marketing l'avait déclaré OBSOLÈTE. Il faut dire qu'avec une espérance de vie de 200.000images pour un obturateur moderne, il faut trouver des arguments détournés pour nous inciter à changer de boitier...

Par berard-images - Publié dans : rumeur
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés